À propos

Cette mise en œuvre d’une plus grande égalité comprend le développement de stratégies à mettre en place pour progresser en matière de droits, d’égalité de fait et de parité car il s’agit non seulement d’une question de démocratie et d’équité, mais d’avancées pour l’ensemble de nos sociétés.

Pourquoi  cette association ?

C’est parce que les discriminations en fonction du sexe sont encore très présentes dans notre société que 6 personnes se sont rassemblées pour créer une nouvelle association sans but lucratif : le « Mouvement  pour l’Egalité entre les Femmes et les Hommes », M.E.F.H., en avril 2015.

En effet, plus de 40 ans après l’Année internationale de la Femmes, même si les femmes ont acquis l’égalité en droit, les inégalités de fait subsistent. La Belgique, pas plus qu’aucun pays au monde, ne peut se prévaloir d’être parvenu à l’égalité entre les femmes et les hommes. La place de la femme reste précaire dans notre société.

En Wallonie, près de 28.000 femmes déclarent avoir subi des violences physiques et/ou sexuelles au cours des douze derniers mois. Plus d’1 dossier sur 4 pour coups et blessures volontaires rapportés aux parquets ont lieu au sein du couple. On enregistre aussi dans nos parquets correctionnels environ 4 plaintes pour viol par jour. Enfin, plus d’1 femme sur 4, hébergée en maison d’hébergement spécialisée dans l’accueil de victimes de violences, a entre 18 et 25 ans. En Belgique, plus de 90% des délits sexuels ne sont pas déclarés aux services de police. C’est le phénomène criminel qui a l’un des chiffres noirs le plus élevé. Mais on peut aussi parler des violences entre partenaires, des mariages forcés et des mutilations génitales.

Les filles de 12 à 18 ans exécutent toujours un tiers des tâches ménagères en plus que les garçons, un jour de classe, et le double, le samedi.

Le taux d’emploi des femmes reste inférieur à celui des hommes. En 2014, 62,9% des femmes travaillaient, pour 71,6% des hommes. Parmi ceux qui travaillaient, 43,8% des femmes travaillaient à temps partiel pour 9,3% des hommes.

Les femmes au travail gagnent, par an, tous secteurs confondus et indépendamment de la durée du temps de travail, 22 % de moins que les hommes. Les femmes consacrent en moyenne 5h de plus par semaine à des tâches ménagères que les hommes. Cela signifie 32,5 journées (de 8h par jour) de travail complètes par an, soit 1 mois et demi.

Les retraitées courent cinq fois plus de risques de sombrer dans la pauvreté que les retraités.

Et ce, alors qu’en Belgique, les femmes de moins de 55 ans ont désormais un niveau de formation supérieur à celui des hommes.

La démarche d’Egalité entre les Femmes et les Hommes fait partie de la lutte contre toutes les formes de discriminations, en fonction de la race, de l’âge, du handicap, de la préférence sexuelle, …

Et la lutte contre toutes les formes de discrimination est en fait une lutte contre les rapports de force, de pouvoir, de domination encore majoritairement à la base du fonctionnement de notre société. La cause des discriminations n’est pas le rapport de pouvoir, de force ou de domination en lui-même, mais plutôt l’abus qu’en font certains.

Pour les hommes aussi …

Même si à l’origine de cette création d’une ASBL pour l’égalité entre les femmes et les hommes se trouvent les nombreuses discriminations dont sont victimes les femmes, les hommes y ont bien leur place et un grand rôle à jouer.

En effet, les hommes aussi, sont souvent victimes de discrimination, par exemple, lorsqu’ils veulent avoir un métier considéré comme « de femmes », tel que puériculteur, infirmier, esthéticien, … mais encore, lorsqu’ils demandent un congé parental ou pour des soins à un proche. Le rééquilibrage d’une situation où des hommes sont discriminés en raison du genre fait aussi partie du champ d’action de l’association et la diminution des inégalités peut être réalisée au bénéfice à la fois des hommes et des femmes.

Dans le monde des entreprises, les équipes mixtes sont considérées comme plus performantes et une plus grande égalité entre les femmes et les hommes permettraient une augmentation substantielle du PIB selon les spécialistes.

Tendre vers d’avantage d’égalité, c’est faire progresser une société dans son ensemble et les hommes y ont un rôle majeur à jouer.

Et les enfants dans tout cela ???

En cette sortie d’hiver long et pas rigoureux sauf pour les plus démunis, en ce temps de crise économique et de rigueur budgétaire, rappelons que les enfants sont fortement touchés. D’après l’Unicef, la Belgique a un des taux de pauvreté infantile les plus hauts en Europe (1 sur 4 en Wallonie).

En ces temps de campagne d’aide pour les enfants pauvres, rappelons c’est toute la famille qui est pauvre.

Les familles les plus pauvres sont les familles monoparentales avec une mère seule.

L’avenir de nos enfants dépend du développement d’une société plus équitable en matière d’égalité entre les Femmes et les Hommes.

Que fait le M.E.F.H. ?

Comme définit dans ses statuts, l’association M.E.F.H. a pour but l’établissement d’une égalité réelle de fait entre les Femmes et les Hommes.

Par là, de concevoir, promouvoir, soutenir un développement humain égalitaire et durable, agir dans le temps et la durée sur des projets de développement issus de demandes et consultations de la population, d’associations impliquées dans ce domaines, d’administrations et d’organisations diverses, en accord avec elles et suivis en collaboration avec elles. La finalité est l’amélioration des conditions de vie des personnes discriminées en fonction de leur sexe.

Plus concrètement, cette jeune association s’est d’abord occupée de la prise en compte du genre dans l’action publique afin de réduire les inégalités en publiant un guide pour les communes, intitulé « Gender mainstreaming – guide d’implantation au sein des communes » (téléchargeable sur le site internet de l’association : https://mouvementegalitefemmeshommes.wordpress.com ou par mail : mouvementegalite.femmeshommes@gmail.com).

Mais qu’est-ce donc que cette prise en compte du genre (gender mainstreaming) ?

Le sexe renvoie à des différences réelles, incontestables. Le genre désigne les représentations liées au sexe de la personne et qui l’enferment dans un rôle stéréotypé. Par exemple, pour des raisons physiologiques évidentes, seules les femmes peuvent allaiter un nouveau-né. Certains s’appuient sur cette spécificité sexuelle pour poser un postulat de genre qui est : « Seules les femmes peuvent et doivent s’occuper des bébés. Les bébés, c’est uniquement l’affaire des femmes. » Or, un homme peut donner le biberon et certains pères sont plus doués pour « papouiller » leur bébé que certaines mères… L’idée n’est donc pas de nier les différences entre femmes et hommes mais de lutter contre les modèles, clichés ou représentations qui enferment les personnes et les empêchent de vivre pleinement.

Plus concrètement, pour illustrer le propos, citons quelques problématiques de prise en compte du genre :

  • Dans le domaine de la jeunesse, les maisons des jeunes sont majoritairement fréquentées par des garçons. Dans l’aménagement de ces maisons, on trouve souvent un kicker. Que pourrait-on développer pour rétablir une plus grande mixité dans ce domaine ?
  • Dans le domaine du sport, lorsque l’on pense au football et aux sommes exorbitantes qui y sont dépensées, on n’y trouve pas d’équivalent « féminin » (sport pratiqué par les femmes).
  • Dans le domaine de la mobilité, alors que 80 % des utilisateurs du T.E.C. sont des femmes, il n’y a pas de politique développée en fonction du genre.

Parmi les activités de prise en compte du genre, l’ASBL MEFH propose de la sensibilisation et de la formation.

En parallèle à cette activité de « gender mainstreaming », l’ASBL MEFH réalise des études et propose des projets dans les différents domaines de l’égalité entre les femmes et les hommes comme

  • l’emploi et la conciliation famille/travail ;
  • la lutte contre les stéréotypes, les discriminations et le sexisme ;
  • la violence entre partenaires, violence intrafamiliale et violence sexuelle ;

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s